Lisa Richaud

Profile picture for user lrichaud
Chargée de recherche FNRS

Adresse visiteur

Laboratoire d'Anthropologie des Mondes Contemporains
Avenue Jeanne, 44
Bâtiment S
Bureau S12.206
1050 Bruxelles
Belgique

Adresse courrier

Université libre de Bruxelles
Avenue Franklin Roosevelt, 50 - CP 124
1050 Bruxelles
Belgique

profile_email
+32 (0)2 650 34 23
Présentation des recherches

Conduites en Chine urbaine depuis 2009, mes recherches se structurent autour de trois axes principaux : (1) pratiques et expériences des espaces urbains, socialité et affects ; (2) formes d’expression et présences collectives en public, en interrogeant plus spécifiquement leur dimension politique ; (3) formation des subjectivités.

Intitulée Au parc. Performances publiques et théâtralités quotidiennes à Pékin aujourd’hui, ma thèse de doctorat portait sur les rassemblements de retraités qui s’observent dans les espaces publics des villes chinoises depuis les années 1990. En analysant ces formes à la fois routinières et extra-ordinaires de coprésence et d’être-en-public, l’étude a mis en lumière les réappropriations ludiques des arts de propagande de la période maoïste par ceux qui ont vécu les campagnes politiques qui se sont succédées depuis la fondation de la République populaire, la Révolution culturelle et le passage à la politique de réforme et d’ouverture. Une monographie tirée de ce travail, provisoirement intitulée Casual Assemblies: Ludic Afterlives of Socialist Performance Culture in Beijing Public Parks, est actuellement en cours de préparation.

Au sein du projet collectif et multi-disciplinaire Migration, Mental Health and the Chinese Mega-City (King’s College London / Fudan University ; 2017-2019), j’ai mené une ethnographie de l’expérience quotidienne des migrant.e.s rur.aux.ales dans deux quartiers de Shanghai, à la périphérie de la ville et dans son centre. Ayant pour but de saisir les implications affectives des modes d’engagement avec l’environnement urbain, l’étude montre et interroge les pratiques d’endurance d’individus en situation de précarité. Ce travail m’a également amenée à entamer une réflexion sur la manière dont les notions d’ambivalence et de détachement peuvent enrichir les discussions sur les « subjectivités néolibérales » et les aspirations dans le contexte de la Chine contemporaine.

Soutenu par le FNRS, mon nouveau projet postdoctoral porte sur les formes de solitude publique et leurs temporalités, en particulier l’expérience de la ville nocturne. Je coordonne en parallèle un projet de publication collective sur la place des affects négatifs dans la culture publique et l'expérience quotidienne en Chine post-réforme.

Travaux sélectionnés

Articles publiés dans des revues à comité de lecture

-2020 (à paraître), Les plaisirs ordinaires du chant révolutionnaire en Chine post-maoïste. L'Homme : Revue française d'anthropologie.

- 2020, (avec Ash AMIN), Stress and the Ecology of Urban Experience: Migrant Mental Lives in Central Shanghai. Transactions of the Institute of British Geographers, DOI: 10.1111/tran.12386.

- 2020, (avec Ash AMIN), Life amidst Rubble : Migrant Mental Health and the Management of Subjectivity in Urban China. Public Culture, vol. 32, no. 1, p. 77-106.

- 2019, (avec Ash AMIN), Mental health, subjectivity and the city : an ethnography of migrant stress in ShanghaiInternational Health, vol. 11, no. S1, p. S7-S13. DOI : 10.1093/inthealth/ihz029

- 2018, Between "face" and "faceless" relationships in China’s public places : Ludic encounters and activity-oriented friendships among middle and old aged urbanites in Beijing public parks. Urban Studies, vol.55, no. 3, p. 570-588

- 2016, « Au parc par temps de fête : Fêtes étatiques et performances publiques à Pékin aujourd’hui »L’Espace Politique, 30 | 2016-03.

- 2015, Mise en scène de l’innocence et jeux d’attention : Autographie d’un terrain sous surveillance dans un parc public pékinois.Civilisations, vol. 64, no. 1&2, pp. 23-34.

- 2014, (avec Astrid NORDIN), Subverting official language and discourse in China ? Type river crab for harmonyChina Information, vol. 28, no 1, p. 47-67.

Chapitres d’ouvrage

- 2019, Afterthoughts. Rethinking the Spatial Politics of Presence in China’s Youth Cultures. In : Vanessa Frangville and Gwennaël Gaffric (eds.), China’s Youth Cultures and Collective Spaces : Creativity, Sociality, Identity and Resistance, p. 235-247. London : Routledge.

- (A paraître) Face à l’incongru. Indésirabilité, “affects ordinaires” et socialité dans un lieu public à Shanghai. In : Mathieu Berger and Sarah Van Hollebeke (eds.), Les espaces publics urbains et leurs indésirables. Louvain-la-Neuve : Presses Universitaires de Louvain.

Autres

- 2018, (avec LI Jie), Living through Uncertainty. Experiencing Urban Transformations in a Migrant Neighborhood of Suburban ShanghaiUrban Transformations Blog (ESRC & University of Oxford)

- 2013, Working while Being Followed : Reflections on Fieldwork Constraints in a Beijing Public Park. Texte publié en ligne par le LSE Field Research Method Lab à la suite du workshop organisé sur le thème Addressing Field Research Constraints in China, London School of Economics, 6-7 juin.

Appartenance