Céline MORANÇAY

Profile picture for user cmoranca
Doctorante

Adresse visiteur

Laboratoire d'Anthropologie des Mondes Contemporains
Avenue Jeanne, 44
Bâtiment S
Bureau S12.204
1050 Bruxelles
Belgique

Adresse courrier

Université libre de Bruxelles
Avenue Franklin Roosevelt, 50 - CP 124
1050 Bruxelles
Belgique

profile_email
+32 (0)2 650 68 34
Présentation des recherches

Ma thèse de doctorat analyse le rapport que les agriculteurs d’une communauté paysanne andine de la Région de Cusco au Pérou entretiennent à la diversité écologique de leur territoire. Pour ce faire, j’étudie la gestion localisée des ressources naturelles, les tensions et les rapports de force qui la traversent.  Mes précédentes recherches ont montré que l’utilisation de l’espace du territoire et la gestion des ressources répond à un ensemble de règles et de moralités implicites et explicites qui se reconfigurent de manière complexe dans un contexte où de nombreuses injonctions, parfois contradictoires, s’exercent sur la communauté.  Par le biais d’une longue ethnographie et d’un travail d’ethno-histoire sur les cadastres, cette enquête permettra de mieux appréhender les tensions contemporaines qui existent quant à l’utilisation de l’espace, des terres et de ses ressources, dans un contexte de plus grande participation à l’économie capitaliste globalisée ainsi que de plus forte articulation à l’Etat.  En effet, un nombre important d’institutions interviennent de façon directe ou indirecte dans les rapports de force : institution de conservation de l’agro-biodiversité, instances de régulation de la circulation des ressources biogénétiques, coopératives paysannes, municipalités locales appliquant des politiques étatiques, programmes de développement et de coopération internationale, entreprises privées, etc. Par ailleurs, cette gestion des ressources est aussi mise en tension par les activités capitalistes des agriculteurs eux-mêmes. En documentant les dispositifs de régulation de la distribution et de l’usage  des ressources, cette étude visera à dégager les différents régimes de moralité économique à l’œuvre dans les ayllus contemporains; ainsi que les potentiels tensions et conflits éthiques auxquels la conciliation de ces régimes peut donner lieu. En ethnologie andine, cette approche permettra de renouveler nos connaissances des communautés paysannes comme organisation politique. 

Appartenance