Salomon MAHOTOGUI

Présentation des recherches

Sujet : Les produits chinois en Côte d’Ivoire : une nouvelle culture matérielle et de nouvelles figures de la réussite.

Mes recherches portent sur la compréhension les conséquences microsociales et les transformations sociales induites par la  présence des produits chinois sur le territoire ivoirien.  Pour comprendre les transformations sociales de ces produits chinois en Côte d’Ivoire faudrait-il pouvoir sortir du paradigme dominant, qui ne voit que les produits chinois comme des substituts à « bon marché ». En réalité, l’accessibilité nouvelle offerte par les produits chinois à « bas prix », contribue à faire entrer les Ivoiriens dans une ère de consommation de masse, ce qui constitue en soi une véritable révolution. Aussi, les modalités d’entrer de la société ivoirienne dans la consommation de masse s’accompagnent-elles d’une nouvelle culture matérielle. Ainsi, l’achat ne se fonde plus sur l’absence de choix mais sur un enchevêtrement complexe liant des logiques d’utilité, de distinction et de plaisir. L’affirmation du statut social des individus passe par une mise en objet ostentatoire pour laquelle ces produits sont fréquemment utilisés. En retour, le prestige lié à ces individus rejaillit sur ces produits chinois, participant ainsi à accroître leur valeur symbolique. Dans ce système de valorisation mutuelle, certains produits chinois  occupent une place particulière.  


Les habitudes de consommation de ces nouveaux consommateurs ou ces figures incontournables de la réussite ont  subi des reconfigurations importantes durant ces dernières années qui ont encore accentué leur rôle de référent social en matière de distinction. Cette reconfiguration a trait à l’émergence de nouveaux commerçants. À ce propos, rappelons que l’ouverture de l’économie chinoise s’est accompagnée de nouvelles opportunités commerciales saisies par de nombreux jeunes africains. On les retrouve dans l’importation comme dans la revente, comme grossistes ou détaillant. Certains d’entre eux ont poursuivi des trajectoires d’accumulation fulgurantes, bouleversant les hiérarchies commerçantes existantes jusqu’alors. Ces nouveaux commerçants, figures de la réussite made in China, semblent avoir largement participé à insuffler dans la société ivoirienne de nouvelles habitudes, en faisant de la mise en scène ostentatoire des produits chinois

Mots-clés: Consommation, produits chinois, ostentatoire, culture matérielle, distinction, plaisir, logique

Travaux sélectionnés

Communication   

  • Les produits chinois en Côte d’Ivoire : une nouvelle culture matérielle et de nouvelles figures de la réussite au Colloque sur « China-Africa in global comparative perspective », organisé par l’Université libre de Bruxelles du 26-29 juin 2018
  • La dimension culturelle des conflits en Afrique : le cas de la Côte d’Ivoire, au colloque régional sur le thème «Architecture sécuritaire dans le Sahara central : quel rôle pour les acteurs sociopolitiques », organisé par la Friedrich Ebert Stiftung à Bamako au Mali du 3 au 4 décembre 2013 

 Publication

  • Salomon Mahotogui, « Chinese Products in Ivory Coast: A New Material Culture and New Figures of Success » Psychology Research, April 2019, Vol. 9, No. 4, 163-171 
     
Appartenance