Edgar TASIA

Profile picture for user etasia
Postdoctorant FNRS

Adresse visiteur

Laboratoire d'Anthropologie des Mondes Contemporains
Avenue Jeanne, 44
Bâtiment S
Bureau S12.115
1050 Bruxelles
Belgique

Adresse courrier

Université libre de Bruxelles
Avenue Franklin Roosevelt, 50 - CP 124
1050 Bruxelles
Belgique

profile_email
+32 (0)2 650 34 72
Présentation des recherches

Mes recherches se structurent autour de trois thématiques principales : (1) la santé mentale, dans ses formes d’expressions contemporaines ; (2) le développement personnel, entendu comme solution aux problèmes engendrés par la modernité ; (3) les micro-interactions, à la fois comme approche épistémologique et comme centre d’intérêt ethnographique.Mes recherches se structurent autour de trois thématiques principales : (1) la santé mentale, dans ses formes d’expressions contemporaines ; (2) le développement personnel, entendu comme solution aux problèmes engendrés par la modernité ; (3) les micro-interactions, à la fois comme approche épistémologique et comme centre d’intérêt ethnographique.

Ma recherche doctorale, intitulée Du traumatisme à la résilience. Etude de cas socio-anthropologique d’un dispositif thérapeutique indigène de la banlieue centrale de Sydney (Australie), se concentrait sur le fonctionnement d’un groupe thérapeutique aborigène – prenant la forme d’un groupe de parole – dont le principe est celui d’engendrer, chez les membres qui en ont l’usage, de la résilience. Initialement conçu pour lutter contre les dommages collatéraux de la colonisation engendrés au sein des populations aborigènes de l’Australie, ce dispositif fonctionne comme une plateforme où les membres viennent y chercher un safe space, une famille (particulière), des outils de gestion émotionnelle ; où ces derniers procèdent à ce qu’ils nomment leur « parcours thérapeutique » (healing journey) notamment en pratiquant une technique de méditation guidée indigène. L’analyse se concentrait notamment sur le programme qui compose ce dispositif et qui, s’appuyant sur une série d’exercices (ou tâches), s’emploie à développer chez les membres une réception et une adhésion progressive à la valeur thérapeutique de ces mêmes exercices. Ce travail de recherche se donnait pour objectif de rendre compte, dans le détail, du fonctionnement de ce dispositif ainsi que du sens émique que ses membres lui trouvent. Aujourd’hui, mes recherches postdoctorales portent sur l’accumulation d’objets, le désordre et l’encombrement dans les foyers de Belgique. Je m’intéresse tout particulièrement aux solutions proposées par les professionnels du rangement, et notamment les « Home Organisers ». Ces recherches bénéficient du soutien du FNRS et s’inscrivent dans un projet plus large intitulé Hoarding and Disorder in Comparative Perspective, dirigé par le Professeur Newell (LAMC, ULB).

Travaux sélectionnés

Articles publiés dans une revue à comité de lecture

  • Tasia Edgar, « Quête spirituelle, résilience et Temps du Rêve chez les Aborigènes de Sydney », In Analysis, 3(3), (à paraitre).
  • Susswein Robin & Tasia Edgar, « Gamarada et Communication animale intuitive. Ethnographie du travail sur soi et de l’enchantement », Emulations, (à paraitre).
  • Tasia Edgar, « Au-delà du rêve. Ethnographie affective du processus de résilience des Aborigènes de Sydney (Australie) », Tsantsa, 23, 2018, pp. 14-23.
  • Tasia Edgar, « Etre étonné. Lorsque le malentendu et l’angoisse nous ancrent dans le terrain », Civilisations, 65, 2016, pp. 127-144.
  • Tasia Edgar, « L’acte de transmettre : esquisse d’une approche synchronique du processus de transmission », Cultures.Kairos, 6, 2016 [en ligne]

Recensions d’ouvrages pour diverses revues de socio-anthropologie

  • Moreau Y. (dir.), (2015) « Vivre la catastrophe », Communications, n°96, in : Lectures
  • Kowal E. (2015) “Trapped in the Gap : Doing Good in Indigenous Australia”, New-York, Berghahn Books, in : Social Anthropology, 24(3), pp. 399-400).
  • Krmpotich C. (2014) “The Force of Family. Repatriation, Kinship, and Memory on Haida Gwaii”, Toronto, Buffalo, Londres, University of Toronto Press, in : Anthropologie et Société [en ligne].
  • Alexander C. & Sanchez A. (eds) (2019) “Indeterminacy. Waste, Value and the Imagination”, New-York, Berghahn Books, in : Social Anthropology, (à paraitre).

Communications dans des colloques internationaux

  • Tasia Edgar, « Esquisse d’une étude de la transmission de l’intransmissible et du non- dit au sein de la population aborigène de la banlieue de Sydney. Réflexions autour de la dimension involontaire du processus de transmission culturelle. », Journée tables rondes et débats : « Patrimoine et transmission mémorielle », 2015 (21/11), Paris, France.
  • Tasia Edgar, « The other side of trauma : When vulnerability becomes an opportunity for resilience and social bonding. For an emotional anthropology within the Aboriginal people of inner Sydney (Australia) », Sixth international Finnish Oral History Network symposium : “Fragile Memories : Doing Oral History with Vulnerable Narrators”, 2016 (23-24/11), Helsinki, Finlande.
  • Tasia Edgar, « Quel manuel pour l’ethnographe ? Réflexion épistémologique et méthodologique partir du cas pratique d’un jeune ethnographe émotif », 2016 (6-7/12), Bruxelles, Belgique.
  • Tasia Edgar, « The Practice of Dadirri. Learning How to Become Resilient in Contemporary Australia », Seventh International Conference : “The Social Pathologies of Contemporary Civilization”, 2017 (19-20/10), Frankfort, Allemagne.
  • Tasia Edgar, « “L’Esprit du Gamarada” : analyse socio-anthropologique d’un dispositif thérapeutique aborigène (Sydney, Australie) », 2018 (20/04), Bruxelles, Belgique.
Appartenance