Samuel LEMPEREUR

Profile picture for user salemper
Doctorant

Adresse visiteur

Laboratoire d'Anthropologie des Mondes Contemporains
Avenue Jeanne, 44
Bâtiment S
Bureau S12.102
1050 Bruxelles
Belgique

Adresse courrier

Université libre de Bruxelles
Avenue Franklin Roosevelt, 50 - CP 124
1050 Bruxelles
Belgique

+32 (0)2 650 31 18
Présentation des recherches

L’ancien royaume Fon du Dahomey était situé au sud du Bénin actuel. Il s’étendait de la côte jusqu’à l’intérieur des terres, environ 150 kilomètres plus au nord. Abomey, aujourd’hui ville secondaire, en était la capitale. Ce royaume a eu un rôle actif durant les traites négrières : Ouidah, ville côtière que le royaume a contrôlée à partir du milieu du XVIIIe siècle, était l’un des principaux ports de traite sur la côte occidentale africaine et les rois d’Abomey comptaient parmi les revendeurs les plus importants. L’objectif de cette thèse est de comprendre comment s’articulent aujourd’hui différentes formes de mémoire de l’esclavage dans le Bénin méridional. Ma recherche visera à comprendre comment ce passé est vécu et remémoré par les Fons et leurs voisins (essentiellement Ajas, Yorubas et Mahis). Dans le Bénin contemporain, il est encore facile de savoir si l’on est un descendant d’esclave ou de maître, parfois des deux, selon les lignes d’ascendance généalogiques. Conjointement à ces souvenirs familiaux, intimes, il existe dans le pays plusieurs commémorations publiques et politiques. Cette mise en scène patrimoniale entre parfois en tension ou en contradiction avec les souvenirs locaux. Dans un contexte international mettant de plus en plus l’accent sur les célébrations mémorielles, spécialement celles consacrées à l’esclavage (UNESCO, Loi Taubira en France, …), il s’agira de saisir les enjeux politiques et familiaux de ces mémoires dans cette région du monde, et la manière dont ils s’inscrivent dans un contexte international.

Appartenance